Moi de Juillet / aout le grand méchant Loup est arrivé !

12 Aug

posted by

Categories: articles de pêche

Comments: 0

liche fab


Il y a 2 jours je guidais en kayak 2 personnes venus des Hautes Alpes habitués des lacs et rivières de leur coin, ils n’avaient jamais pêchés en mer et avaient hâte de découvrir cet univers, c’est avec plaisir que je leur ai proposé une session guidée en kayak Hobie à pédale

 

Le matin après la mise à l’eau, nous avons eu droit à quelques petites chasses de pélamides assez timides, rien de concluant et pas de gros poissons en vue, j’ai décidé de laisser tomber les chasses pour une initiation au Light Jigging, une fois la gestuelle assimilée ( hyper rapidement vu le niveau technique des participants ) et au bout d’une dizaine de chinchards et maquereaux attrapés, j’ai décidé de les guider sur un spot particulièrement adapté à la technique et sur lequel j’ai déjà prit de belles prises….

Après quelques descentes et plusieurs beaux severeaux, j’entends Jo crier « Pendu » ! et il entame un combat canne pliée en 2, je m’aperçois que ça ne ressemble pas à un chinchard ni un maquereau, je pense d’abord à un barracuda, très présent sur le secteur en cette période, après quelques minutes de remontée et de gros coups de tête dans la canne, on voit arriver en surface un joli loup de 4 kg ! celui ci avait engamé complètement son jig et était condamné, la vessie natatoire lui sortant de la gueule, le triple était profondément engamé, tant mieux, cela fera un bon repas en famille qu’il partagera avec les siens le soir venu 😉

fab loup 3

Jo me fera la confidence par la suite qu’il s’agissait de son plus gros combat jusqu’à présent, il est clair que prendre un poisson de cette taille sur plusieurs dizaines de mètres n’à rien à voir avec piquer un brochet dans 3 mètres d’eau…

10 minutes plus tard, je détecte de gros échos au sondeur qui se déplacent au dessus du fond, le vivier Hobie bien rempli, je décide de monter un vif et en profite pour leur montrer comment on pêche au vif en mer en kayak, et quels hameçons utiliser, je monte donc mon vif et le laisse descendre au fond, les échos sont toujours trés présents au sondeur et je place ma canne dans le porte canne et desserre le frein pendant que je continue à jigger.

A peine 5 minutes plus tard j’entends une douce mélodie derrière moi et alors que je suis en train de remonter mon jig, je vois la canne se plier en 2 et le frein se mettre a chanter ! ^^ ça y est ! on le tient ce départ dont je parlais à mes participants ! Je pose ma canne a jig et saute sur ma canne à vif, s’ensuit un ferrage bien appuyé et tout de suite je sens de gros coups de tête…. après plusieurs minutes on aura le plaisir de voir arriver un loup de 5 kg sous le kayak, je passe mon doigt dans sa gueule et le saisi fermement puis le hisse à bord, c’est bon, c’est dans la poche !

fab loup1

fab loup 4

Comments are closed.